vendredi 5 février 2016

Handicap : Sarkozy propose une accessibilité au rabais



(j'ai pris le texte sur le site faire-face.fr)
Sur France 2, Nicolas Sarkozy a dénoncé les normes d’accessibilité trop contraignantes. Quitte à prendre quelques libertés avec la réalité. Il propose que seule une petite partie du parc de logements et d’écoles soit rendue accessible.

« Je suis très attaché aux normes handicapés. » Heureusement que Nicolas Sarkozy l’a précisé car les téléspectateurs des Paroles et des actes auraient pu en douter… Sur le plateau de l’émission politique de France 2, diffusée jeudi 4 février, l’ex-président de la République s’est en effet livré à une attaque en règle contre la réglementation accessibilité (à partir de 54.20 sur la vidéo en accès libre jusqu’au 11 février). Dans son viseur, entre autres, les règles applicables aux immeubles d’habitation.

Des salles de bains plus grandes que des chambres
« Je visitais l’autre jour un ensemble HLM, raconte-t-il, sourire au lèvres. Et j’ai demandé au maire : c’est très curieux, ce que vous avez fait. La salle de bains est plus grande que la chambre des enfants. Comment ça se fait, un truc pareil ? » Réponse de l’élu, rapportée par Nicolas Sarkozy. « Vous savez pas ? Il y a les nouvelles normes. Il faut que toutes les salles de bains soient désormais accessibles aux fauteuils handicapés. Donc, on a des salles de bains plus grandes que les chambres pour enfants. » Effet d’indignation garanti… au prix de quelques libertés avec la réalité.

L’accessibilité complète ne concerne que certains logements
6 à 7 mètres carrés suffisent à aménager une salle de bains accessible, avec baignoire et toilettes. Les chambres d’enfants que Nicolas Sarkozy a visitées devaient donc être vraiment petites… Surtout, cette norme ne s’applique qu’aux immeubles dotés d’un ascenseur. Plus précisément, les logements situés dans un immeuble doté d’un ascenseur doivent tous permettre à une personne handicapée d’utiliser la cuisine, le séjour, une chambre, un W.-C. et une salle d’eau. Dans les autres immeubles, seuls les appartements situés en rez-de-chaussée doivent respecter cette règle. Or, les ascenseurs ne sont obligatoires que dans les bâtiments d’habitation d’au moins quatre étages (R4), en plus du rez-de-chaussée. En 2012, dernière année pour laquelle nous disposons de données chiffrées, deux fois plus de permis de construire ont été accordés pour des immeubles d’au plus trois étages que pour des R4. Autrement dit, la norme que dénonce Nicolas Sarkozy ne concerne qu’une partie du parc.

Sarkozy veut « réserver une ou deux écoles pour l’accessibilité »

Le président des Républicains tire pourtant une conclusion radicale de ses observations incomplètes : « Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux réserver 10 % des HLM vraiment pour les handicapés plutôt que d’appliquer des normes de cette nature qui ruinent les communes ? » Le vivre-ensemble attendra ! D’un côté les citoyens handicapés, de l’autre les valides… Idem dans les écoles. « On n’est pas obligé de mettre des ascenseurs dans toutes les écoles. Il n’y a qu’à réserver une ou deux écoles pour l’accessibilité handicapés. » Une vision minimaliste de la société inclusive. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire