mardi 21 juin 2016

Croizon se fâche : aucun ministre sur le salon handicap !


(j'ai pris le texte sur le site handicap.fr)

« Les ministres, les politiques, ils sont tous là pour aller taper le cul des vaches sur le salon de l'agriculture mais combien étaient-ils sur le salon du handicap qui s'est tenu à Paris début juin ? ». A la fin de sa chronique mensuelle sur le handicap pour le Magazine de la santé (France 5) consacrée, ce mois-ci, au handicap en chansons (article en lien ci-dessous), le nageur quadri-amputé Philippe Croizon n'y est pas allé « de main morte ». C'était le 16 juin 2016, en live. « Maintenant, je vais changer de visage… », avant de pousser son coup de gueule…

La faute au calendrier

Visiblement ému, il a déploré l'absence des hommes et femmes politiques de tous bords durant ces trois jours, à commencer par celle de Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, qui était pourtant présente sur cet évènement deux ans auparavant. Le salon Autonomic a lieu tous les deux ans Porte de Versailles, à Paris, et rassemble toutes les forces vives du handicap, associations, instances ou équipementiers. Une vitrine vivante et innovante. Parmi les personnalités, seuls Valérie Pécresse (présidente de la région Ile-de-France) et Alain Juppé (maire de Bordeaux) ont fait le déplacement, ainsi qu'un représentant de l'association des maires d'Ile-de-France. Selon le comité d'organisation du salon, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, était annoncée mais s'est désistée, « à cause d'un conseil des ministres impromptu ». Tout comme Pascale Boistard, en charge des personnes âgées : la faute au calendrier !

Un bulletin de vote entre les mains

Et c'est bien cela qui fait monter Philippe Croizon au créneau. « Un salon du handicap tous les deux ans à Paris, ils peuvent quand même y passer une heure ! Les futurs candidats aux présidentielles de 2017 se rappellent-ils qu'il y a en France environ 12 % de personnes en situation de handicap ? On a tous un bulletin de vote entre les mains ! » Ajoutant, non sans ironie, en montrant ses moignons : « Ou pas ! »« C'est vraiment cela qui m'a ému », confie Philippe, après-coup. « Certains internautes m'ont répondu : « A quoi bon les faire venir ? Ce sont tous des hypocrites ». Mais moi, je dis : qu'ils viennent jouer les hypocrites et nous faire des promesses. Qu'ils viennent nous vendre du rêve, pendant quelques heures au moins. Etre présents, c'est nous dire« Vous existez ! » ! Il y a des professionnels, il y a une réelle économie autour du handicap aujourd'hui. J'aurais aimé qu'Emmanuel Macron, qui a revalorisé l'AAH de 81 centimes en 2016 soit là aussi... »

Des exemples à suivre

La vidéo de ce coup de gueule, en ligne sur la page d'Allo docteurs (France 5), s'est répandue comme une trainée de poudre, suscitant de nombreux commentaires (lien ci-dessous). Et Philippe Croizon de conclure : « lorsque la société va mal, il y a du bon à regarder vers les personnes handicapées qui, pour certaines, font preuve d'abnégation et de dépassement de soi. Ce sont des exemples à suivre… ».
© Capture d'écran Magazine de la santé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire