mardi 1 novembre 2016

Alinéa " l’intégration du handicap profite à tous! "

(j'ai pris le texte sur le site talenteo.fr)

Nous mettons le cap sur Alinéa! Après vous avoir présenté ses opportunités d’emploi, nous sommes allés à la rencontre de Mélanie Boursin, Chef de Département du magasin d’Angers, pour qu’elle nous parle de l’intégration du handicap dans l’entreprise. Focus sur des actions qui profitent à tous!

Pouvez-vous présenter vos fonctions au sein d’Alinéa?

Je suis Mélanie Boursin, Chef de Département du magasin d’Angers. Je suis manager de l’espace du meuble, le restaurant et le secteur caisse. En parallèle, je suis correspondante sécurité: un rôle en lien direct avec les correspondants handicap. Je suis donc également chargée de recruter différents profils de personnes en situation de handicap en fonctions des opportunités présentes dans ma structure.
Enfin, je veille à la bonne intégration des nouveaux collaborateurs et leur propose des aménagements de poste si besoin.

De quelle manière est pris en compte le handicap au sein de votre magasin?

En tant que membre du Comité de Direction, je prends quelques minutes à la fin de chaque réunion pour parler du handicap. Cela me permet de rappeler les engagements et les actions du magasin tout en informant de l’avancement actuel du traitement du sujet.
En parallèle, nos deux correspondants dédiés sont allés à la rencontre de chaque secteur pour expliquer ce qu’est le handicap. Leur rôle est aussi d’échanger avec chaque collaborateur pour voir si ceux-ci ont besoin ou non d’aménagements spécifiques.
En dehors de cela, nous avons un tableau sur lequel nous affichons une newsletter mensuelle qui nous permet de communiquer sur les actions mises en place dans les autres magasins du groupe. Ce dispositif permet aussi d’identifier les correspondants et de donner des conseils autour du sujet.

De quelle façon le regard de vos collaborateurs a-t-il changé suite à ces actions?

C’est plutôt positif. Par exemple, pour accueillir un collaborateur sourd, nous avons formé un collaborateur de chaque secteur à la LSF (Langue des Signes Française). Ainsi, quel que soit le secteur où se rend ce salarié, il trouvera toujours un interlocuteur pour communiquer.
En parallèle, nous avons mis en place un dispositif de sécurité supplémentaire dans le secteur logistique où il exerce. Ainsi, des signaux lumineux remplacent les avertissements sonores pour que cette personne ait le même niveau d’alerte que ses collègues.
Le bonus de cet apprentissage de la LSF, c’est que cela nous a permis d’accroître la fréquentation de notre magasin par des personnes sourdes. Comme quoi l’aménagement de poste est bénéfique au-delà du collaborateur!
Nous avons également aménagé trois caisses afin qu’elles soient à la bonne hauteur pour une utilisation ergonomique par l’un de nos collaborateurs. Grâce à ce dispositif, nous observons une meilleure adaptabilité du poste pour ce salarié!
Aujourd’hui, le magasin est fier de cette bonne prise en compte du handicap!

Au final, que faut-il retenir de ces actions?

Il n’est pas facile de recruter des travailleurs en situation de handicap pour le commerce. Nous cherchons principalement des vendeurs et nous rencontrons de nombreuses personnes en situation de handicap ne pouvant rester debout trop longtemps.
Cependant l’ensemble de nos équipes est sensibilisé au handicap. L’accueil de cette personne sourde a permis une émulation au sein du magasin. Cela a permis à 12 personnes volontaires d’apprendre la LSF. Grâce à ce type d’action, l’ensemble des salariés se montre attentif envers nos collaborateurs concernés par le sujet.
Et vous, que pensez-vous de ces actions? Dites-le nous dans les commentaires!
Vous souhaitez rejoindre Alinéa? Échangez avec la Mission Handicap par le biais de ce formulaire de contact:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire