mardi 22 août 2017

Parc de la Vanoise accessible à tous


Le Parc National de la Vanoise est une vaste zone protégée dans les Alpes dans le sud-est de la France, à l'est de Chambéry et le long de la frontière italienne. Ce parc se trouve dans le département de la Savoie, dans la région Rhône-Alpes, entré via Modane au sud, de Bourg-Saint-Maurice au nord et à l'ouest de Moutiers. A l'est le parc se poursuit en Italie sous le nom de Parc National du Grand-Paradis.
En 2017, trois des quatre refuges-portes, qui matérialisent l'entrée du coeur de Parc, sont labélisés Tourisme et handicap pour les quatre déficiences. Ouverts du 1er juin au 30 septembre, ils proposent un hébergement accessible,  Deux chambres ont ainsi été aménagées (une pour les personnes en fauteuil roulant, l'autre pour les personnes sourdes ou malentendantes avec alarme incendie lumineuse), ainsi qu'un élévateur. Depuis le parking, qui dispose de places réservées, un large cheminement carrossable permet d'accéder au point d'accueil et mettent à disposition des visiteurs des services et outils adaptés : modules tout chemin adaptables sur certains fauteuils roulants manuels, images en relief, cahiers pédagogiques en braille ou gros caractères, audioguides... Leurs gardiens ont par ailleurs reçu une formation pour appréhender les différents types de handicap et adopter le bon comportement pour mieux accueillir les personnes concernées

Portés par l'implication des Parcs nationaux, ils sont désormais de plus en plus nombreux, venus de toute la France, à "oser" franchir le pas. Car si la montagne peut sembler assez peu handi-compatible, les freins viennent parfois des personnes elles-mêmes. "Nos guides proposent un accompagnement vraiment spécifique et encouragent les postulants, poursuit Thierry Arsac. Ils ont parfois peur, veulent se désister... Nous apprenons au fil des rencontres, ce qui nous permet de proposer des conseils de plus en plus pertinents. Les échanges sont si riches que les adieux sont réellement déchirants". Pas question, pour autant, d'en faire des tonnes... "Certains nous disent clairement : "Ce n'est pas parce que je suis handicapé que tu dois en faire plus !". Ils refusent même de se faire aider dans les montées un peu raides". Pour ce garde, la plus grande difficulté, c'est de prendre en compte plusieurs handicaps au sein d'un même groupe. "Nous n'avons pas le même registre de communication selon qu'on s'adresse à des personnes polyhandicapées ou trisomiques".

Si le Parc de la Vanoise concocte des animations à la demande pour les associations, un calendrier de sorties adaptées est également proposé aux individuels durant tout l'été. "Le plus difficile, c'est de faire connaître nos actions auprès de ce public, déplore Thierry, même si nous avons de plus en plus de contacts avec des familles en vacances. Nous les invitons à se rapprocher du Parc pour obtenir des conseils ou un projet sur mesure avec prêt de matériel adapté". Et de citer le cas d'une jeune fille qui a emprunté un module tout chemin ; une troisième roue fixée en deux minutes à l'avant du fauteuil manuel permet d'augmenter 8 fois sa capacité de franchissement et, ainsi, de se déplacer facilement en terrain varié. "Le tester, c'est l'adopter !", assure-t-il.
 En mars 2017, une première randonnée dans la neige, adaptée au handicap moteur, a été organisée au départ du refuge de Rosuel. Parce qu'il est impossible de réaliser le trajet dans des fauteuils manuels ou électriques, les participants ont pris place dans des pulkas ou hippocampes nordiques (fauteuils adaptés en position semi-allongée). "Une telle aventure oblige à être hyper vigilants sur les risques médicaux et suppose une logistique importante, explique Thierry Arsac. Il nous a fallu tout préparer avec précaution au moins un mois à l'avance. Mais, désormais, nous sommes au point." Un trajet de 2 km, un petit effort sur les premiers 500 m pour encaisser un léger dénivelé puis la glisse tout confort sur une piste enneigée damée. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire