vendredi 5 janvier 2018

Lettres au Père Noël pour plus d'aide au handicap

Dans le cadre d’une démarche du collectif Handi-Actif, créé cette année à Paris par une maman d’une petite fille handicapée, le but est d’attirer l’attention du gouvernement, du législateur et de l’opinion publique sur l’isolement de ces familles, leurs difficultés matérielles, morales et financières.
Depuis le 1er décembre 2017, une bonne 75 de lettres  dont une de ma part ont été adressées non pas au Père Noël mais au Président de la République. L'expéditeur ? Des membres du groupe Facebook Collectif handi actif (CHA) France, qui en réunit plus de 2000, essentiellement des représentants associatifs et parents de personnes en situation de handicap. En décembre, leur action auprès du Président est menée pour « faire connaître les difficultés qu'entraînent les handicaps dans la vie quotidienne ».
Scolarité, matériel médical et aides techniques, travail, aidants, santé… Présentées sous la forme de lettres au grand barbu en rouge et blanc, ces demandes sont de véritables revendications lancées par les associations avec la volonté d'« améliorer le quotidien de personnes porteuses d'un ou plusieurs handicap(s), ainsi que d'enfants atteints de maladie génétique ou n'ayant pas encore obtenu de diagnostic ». Une initiative pertinente et de circonstance à l'approche des Fêtes…
Au total, une soixantaine d’enfants ont envoyé leur lettre de Noël à l’Élysée. Certains quotidiens régionaux s’en sont fait l’écho.
« Les demandes reflètent les lacunes de la politique du handicap que mène le gouvernement, analyse Isabelle Olivier. La feuille de route que le Premier ministre a tracée pour sa secrétaire d’État oublie certains sujets primordiaux : le manque de rééducation pour les enfants, l’insuffisance de la prestation de compensation du handicap ou bien encore le prix des aides techniques. Nous espérons que ces courriers vont aider nos dirigeants à prendre conscience des réels besoins des personnes handicap, des enfants handicapés et de leurs parents. »
Aujourd'hui le collectif à reçu une lettre de réponse du Président de la République dont voici une copie :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire